SEO en Suisse: stratégies et recommandations pour une présence en ligne renforcée

SEO en Suisse

C’est l’une des activités principales du marketing digital, le SEO en Suisse est assez particulier. Essentiellement, car le pays compte quatre langues officielles

Cette caractéristique peu commune pourrait être perçu comme complexe, elle est pourtant une opportunité. Un temps soit peu que la stratégie SEO soit mise en place de manière efficace.

Développer sa visibilité organique à l’échelle nationale en Suisse n’est pas une mince affaire. Elle est néanmoins un atout considérable une fois établie.

Aussi, faire appel à une agence SEO ou un freelander SEO Suisse peut permettre d’assurer une stratégie pérenne.

Ecran noir avec code source d'un site pour audit SEO Technique

Retrouvez dans ce guide la stratégie complète et les recommandations pour une mise en œuvre efficace du SEO Suisse !

Provenant du terme anglais “Search Engine Optimization”, Le SEO consiste à améliorer la visibilité de son site web sur les différents moteurs de recherche.

Comment a commencé le SEO ?

Sans pouvoir vérifier à 100 % les faits, on s’accorde à dire que le SEO a officiellement vue le jour en 1997.

À cette époque, les premiers SEO managers optimisaient leur contenu pour être placé dans des listes de page ou d’annuaires utilisés pour classer les différents sites internet.

Histoire du SEO dans quelques beaux livres

De nombreux moteurs de recherche ont vu dès lors le jour et les premières optimisations autour de mots clés sont apparus.

Au début, il était très simple de se positionner sur un mot clé précis. Il suffisait de le faire apparaitre sur sa page un nombre de fois plus élevé par rapport à celle de son concurrent.

Désormais, les algorithmes des moteurs de recherches sont beaucoup plus perfectionnés et offrent des listes de résultats beaucoup plus pertinentes.

Travailler son SEO, c’est avant tout améliorer son site et son contenu pour permettre d’être mieux référence sur les moteurs de recherche.

Les trois piliers du référencement

Ainsi, il repose sur trois piliers principaux qui sont : la partie technique, la partie on-page et enfin la partie off-page. La particularité du SEO en suisse réside sur le fait que le pays compte plusieurs langues officielles.

C’est pourquoi, il est fondamental d’optimiser son référencement pour chaque langue. Pour ce faire, on peut faire appel à des techniques de SEO international, ainsi qu’à des stratégies de SEO local.

La partie technique en SEO (search engine optimization)

La partie SEO technique regroupe l’ensemble des améliorations apportées à un site web pour le rendre visible dans les moteurs de recherche.

C’est un travail qui s’effectue majoritairement au niveau du code et du serveur. Ce dernier est indépendant des deux autres piliers.

Ainsi, pour qu’un site web soit indexable, il faut s’assurer que la structure de ce dernier est claire et que l’ensemble des pages apparaissent dans le “sitemap”.

Également, le site doit être rapide. Cela se traduit par un design simple, un bon serveur et certaines parties du site misent en cache dans le but d’améliorer la vitesse de chargement.

Navigateur Google sur un ordinateur portable

Google à part ailleurs mis en place un système de mesures standard appelé Core web Vitals.

Ce système est composé de trois facteurs à prendre en compte pour avoir un site web qui soit correctement indexable.

Un site multilingue 

Pour une visibilité nationale, votre site doit être traduit dans plusieurs langues. De tel sort à ce qu’il soit indexé dans chaque région. 

Il faut bien entendu prendre en compte tes objectifs et surtout tes ressources disponibles pour votre activité.

La traduction du site est un élément important, mais l’aspect relation client l’est d’autant plus.

Généralement, vous pouvez opter pour au moins deux langues que vous devez impérativement maitriser. 

Traduire automatiquement votre site pour une langue que vous ne connaissez pas à très peu d’intérêt.

D’une part pour le SEO, car les mots clés présents dans le texte ne sont pas forcément ceux utilisés par les utilisateurs. 

D’autre part, d’un point de vue confiance et fiabilité.  Une personne native peut très rapidement identifier un contenu qui est traduit de manière automatique. 

D’un point de vue purement SEO technique, proposer du contenu en plusieurs langues sur la même page est à proscrire. Il faut impérativement créer une page séparée pour chaque langue. 

Enfin, vous devez vous assurer que chaque page est une balise Hreflang. Cette dernière permet aux moteurs de recherche d’identifier la langue et le pays ciblés.

Un site avec un design responsive

Enfin, à l’heure où les appareils mobiles sont devenus les outils les plus utilisés pour naviguer sur internet, il est fondamental qu’un site soit adapté pour ce type d’écran.

Une fois que la partie technique est optimisée, l’intégralité du site web doit être indexable.

La seconde partie de la stratégie sera de travailler la partie on-page pour améliorer la position des pages dans les resultats de recherche.

La partie On-page d’un site web

On peut définir l’optimisation On-page par les différentes actions qui consistent à améliorer les contenus présents sur un site internet.

L’idée est de définir une audience cible pour ensuite identifier les besoins ainsi que les problèmes à résoudre.

Une fois fait, vous pouvez effectuer une recherche de mots clés qui permettra par la suite de créer du contenu pertinent pour les visiteurs potentiels de votre site web.

L’intention principale est d’optimiser votre contenu autour d’un mot clé ciblé qui correspond à votre audience cible. 

D’une part pour améliorer la visibilité de votre site, mais également pour attirer un trafic qualifié qui correspond à des prospects potentiels.

Des mots clés différents suivants les langues

Pour ce faire, la recherche de mots clés doit être effectuée dans chaque langue officielle du pays

Bon nombre d’exemples montre qu’un objet peu avoir un nom différent en Suisse romande par rapport à la France ou la Belgique. Ceci, même si l’une des langues officielles est le français dans chaque pays. 

Cette règle s’applique aussi pour des expressions qui peuvent être interprétées différemment en Allemagne ou en Suisse alémanique.

Il y a peu d’intérêt de simplement traduire chaque mot ou expressions ciblés étant donné qu’elles ont très souvent très différentes.

Ensuite, il faut prendre en compte le titre et la meta description pour donner un contexte à votre contenu. 

De cette manière, les visiteurs qui utilisent un moteur de recherche peuvent très rapidement voir et identifier si la réponse à leur interrogation se trouve sur votre page.

Il faut par ailleurs soigner les différents titres de vos paragraphes pour que le visiteur survole et discerne assez rapidement le contenu de votre page.

Ecran noir avec structure HTML d'une page web

Avoir une structure claire, avec des paragraphes assez courts, est un bon moyen d’améliorer la partie On-page d’un site web.

Les images doivent également être optimisées pour les moteurs de recherche. Il faut d’une part prendre en compte la taille et le poids, mais aussi le titre du fichier.

L’importance de la qualité du contenu

Bien des aspects du SEO peuvent être travaillés et mis en place de manière directe ou indirecte à l’aide d’une agence SEO ou un freelance. Désormais, un bon nombre d’outils permettent d’obtenir des recommandations, notamment sur la partie technique d’un site. 

Néanmoins, le travail en terme de stratégie de contenu (content marketing) est crucial. 

Créer des articles ou des contenus demande un investissement important, que ce soit en temps, mais également en terme de budget.

Vous devez vous assurer que ces derniers soient de très bonne qualité, pertinents, et par ailleurs répondent efficacement à l’audience ciblée. 

Évitez les doublons, les paragraphes longs et la répétition de mots clés. À l’inverse de la presse écrite ou des livres, le contenu en ligne doit être concis et aller droit au but.  

Avec une stratégie de contenu efficace, vous augmentez indéniablement l’engagement de vos visiteurs (réduction du taux de rebond, lecture de plusieurs articles, inscription à la newsletter). 

Certains de ses signaux sont pris en compte par Google et vous permettent ainsi d’augmenter la visibilité de votre site sur les moteurs de recherches et donc de générer plus de trafic organique.

Optimiser les images avec la balise “Alt”

Les images doivent aussi être optimisées pour les moteurs de recherche. Il faut d’une part prendre en compte la taille, le poids, mais aussi le titre du fichier.

Une bonne pratique et d’utiliser le mot clés principal pour (re)nommer les images.

La balise Alt=”” fait, elle aussi, partie des optimisations On-page. Sa fonction première est de permettre aux personnes mal voyantes d’avoir des informations sur le contenu d’une image. 

Aussi, les moteurs de recherche l’utilisent pour mieux comprendre le contexte et le sens d’une page. 

Enfin, il faut veiller à ce que les liens internes (connexions entre les différentes pages) soient mis en place correctement. On peut limiter le nombre de liens externes ou utiliser les attributs “nofollow”.

Une fois la partie On-page optimisée, la légitimité d’un site internet se travaille principalement à travers le SEO Off-page.

La partie Off-page d’un site internet

Améliorer la partie off-page SEO est assez fastidieux. Les optimisations reposent principalement sur la qualité des articles et du contenu

Les différents moteurs de recherche utilisent des signaux externes au site internet pour évaluer si ce dernier à une légitimité de figurer dans les premières positions des résultats de recherche.

Pour ce faire, ils scannent l’intégralité des sites présents sur internet et suivent les différents liens externes des sites entre eux.

Ces liens sont également appelés backlinks. Au même titre qu’une recommandation est fait dans la vie de tous les jours, un backlink peut être qualifié de “recommandation digitale”.

Recommandations sous forme de backlinks

Google prend en compte ce signal pour définir le degré d’autorité, d’authenticité et de légitimité d’un site par rapport à un sujet ou une thématique précise.

Par ailleurs, le nombre de likes et de liens partagés sur les réseaux sociaux sont, eux aussi, des critères utilisés pour référencement.

Certains sites se sont d’ailleurs spécialisés dans l’échange et la vente de liens. Une technique interdite par Google. 

Elle peut conduire à une pénalité si l’algorithme du célèbre moteur de recherche la détecte.

L’algorithme des moteurs de recherche

L’algorithme de Google est perçu comme “le cerveau” du moteur de recherche. 

Constamment mis à jour, il évalue des milliers de facteurs lorsqu’il détermine le classement des sites web sur les résultats de recherche. Notamment les mots clés et la qualité du contenu.

Pour que le moteur de recherche reste pertinent, Google développe régulièrement des mises à jour de son algorithme. Certaines sont parfois rendues publiques.

De ce fait, lorsque l’on souhaite développer une stratégie Search Engine Optimization, il est important de s’informer sur les différentes mises à jour.

Robots et algorithmes des moteurs de recherche

Certaines entreprises ont par ailleurs fait les frais de mises à jour populaires. Une forte baisse de trafic a été enregistrée par de très gros sites web.

Les différents facteurs de l’algorithme

II est fondamental de tenir compte des différents facteurs qu’un algorithme utilise pour classer un site ou une page. Les mots clés, mais aussi les intensions de recherches, la pertinence du contenu proposé et le nombre de liens que ce contenu reçoit.

On peut également faire appel à des outils d’analyses comme Google Analytics, Google Search Console ou SEMrush. Ces derniers permettent d’avoir encore plus d’informations sur la performance organique. (taux de conversion, pertinence des mots clés) 

Bien entendu, il existe d’autres paramètres importants, tout particulièrement en Suisse par rapport à l’aspect multilingue d’un site et de son contenu.

Mesurer la performance de la stratégie SEO

Même si les effets de certaines optimisations peuvent être mesurés assez facilement, (notamment pour la partie technique) l’impact positif d’une stratégie SEO efficace est de manière générale assez complexe à mettre en évidence.

Ceci est principalement au temps passé par les moteurs de recherches à l’indexation du contenu,  l’analyse de la pertinence de ce dernier et enfin la collecte des interactions des utilisateurs.

Néanmoins, pour la plupart des améliorations apportées à un site, vous devez impérativement définir des objectifs à atteindre (augmenter le nombre de visites, générer plus de conversions ou avoir plus de visibilité organique).

Ces objectifs sont mesurables à l’aide d’indicateurs clés de performance, aussi appelés KPI (de l’anglais Key Performance Indicators).

Une fois ces KPIs définis, de nombreux outils peuvent vous aider à surveiller et à analyser les changements à travers le temps.

  • Google Analytics permet de mesurer en détails le trafic, les sources et les interactions sur votre site.
  • Google Search Console vous offre la possibilité d’identifier les mots clés pour lesquelles votre site et vos pages se positionnent.
  • SEMRush peut vous aider dans votre recherche de mots clés, et l’outil propose également un suivi de position de votre site sur des mots clés définis.
  • D’autres outils comme Screamingfrog peuvent être utilisés pour analyser la structure des pages.

Le SEO se construit sur une longue période et la méthode “test & learn”(tester et apprendre) doit être mise en place le plus souvent possible.

Vous pouvez ainsi tester des changements, analyses l’impact et optimiser votre stratégie en fonction des résultats.

Le SEO local en Suisse

Établir une stratégie SEO efficace en Suisse n’est pas une mince affaire. Notamment par rapport à ses multiples régions culturelles et ses quatre langues officielles. Ce qui en fait un cas assez particulier en terme d’optimisation pour les moteurs de recherches.

Le référencement local suisse prend tout son sens, car l’optimisation du contenu pourrait être comparé au développement de quatre sites différents.

Dans la plupart des cas, simplement traduire les éléments d’un site ne suffit pas. Les mots utilisés d’une région linguistique à une autre (Lausanne, Zurich, Berne ou Genève)  sont très souvent différents.

Une optimisation local du contenu

C’est pour cette raison qu’un site à l’échelle nationale doit impérativement être optimisé avec du contenu local. Que ce soit au niveau de la recherche de mots clé, mais également des termes est expressions utilisées dans chaque région.

Des différences culturelles notables existent entre chaque partie de la suisse. Principalement dû aux différentes langues, évènements, artistes et habitudes culinaires qui sont assez différentes entre la partie allemande, romande et tessinoise.

De ce fait, on parle de localisation de contenu lorsqu’on optimise pour un lieu précis (canton de Vaud), une ville (Lausanne) ou pour des événements régionaux (suisse romande).

Au même titre, la notoriété peut se construire indépendamment d’une région à une autre. 

Référencement local en Suisse

Certains médias ou grandes sociétés peuvent avoir une forte présence dans une partie de la suisse et être pratiquement inconnues dans une région adjacente.

La complexité réside dans le fait de créer du contenu local et d’améliorer sa notoriété pour chaque région. Un effort supplémentaire si on compare la stratégie dans un pays qui ne compte qu’une langue officielle.

Cette richesse culturelle est un avantage incontestable lorsque vous débutez et que vous souhaitez développer votre activité à l’échelle locale. 

Vous pouvez assez rapidement obtenir une bonne notoriété. Un temps soit peu que l’offre ou les services que vous proposez soient adaptés aux habitudes de l’audience locale.  

Néanmoins, une fois que votre activité est perenne et que vous souhaitez vous établir dans d’autres régions linguistiques, des efforts supplémentaires seront nécessaires.

D’autres acteurs locaux peuvent très vite devenir une concurrence importante pour le succès de votre activité.

De ce fait, vous devez porter une attention assez particulière niveau de votre marketing, de la communication et de votre stratégie SEO.

La difficulté d’avoir des liens

Établir une notoriété locale en SEO demande inévitablement de passer par l’obtention de liens d’autres sites locaux.

Cette stratégie peu être apparentée au “bouche-à-oreille” :

Un client (site internet) qui vous fait confiance, vous recommande (lien vers votre site) à son audience (ses amis). En SEO, on appelle cette recommandation un Backlink.

C’est là où la complexité réside. La recommandation d’un ami qui parle français à une personne qui parle allemand n’aura très peu de valeur. C’est-à-dire qu’un backlink d’un site en Suisse romande aura moins de valeur ajoutée pour des services que vous proposez en Suisse Alémanique. 

Dans le meilleur des cas, il faut que vous trouviez des clients qui vous recommandent dans chaque région.  

Ainsi, l’obtention de liens (synonyme de légitimité et d’autorité pour un sujet) devra se faire principalement à l’échelle locale.

Paradoxalement, on pourrait comparer cette stratégie de SEO très locale à une stratégie plus globale, aussi appelée SEO international.

Le SEO international

Ce qui différencie le référencement classique du SEO international est surtout l’aspect de recherche de mots clés “global”. 

On pourrait croire qu’il suffit de traduire un site pour le voir apparaitre dans d’autres pays. Il se peut que pour certaines pages ça fonctionne. Néanmoins, la stratégie de SEO international repose sur bien plus de facteurs.

Ainsi, à travers une étude de marché et en fonction des objectifs de votre activité, vous pouvez définir les pays ou les régions ciblées.

Ensuite, vous devez évaluer les différentes cultures et langues officielles. Certains pays comme la suisse demandent une attention particulière par rapport aux langues dans lesquelles le site est accessible.

Par exemple, le Luxembourg, la Belgique ou même l’Afrique du Sud sont dotés de plusieurs langues officielles.  

Si vous souhaitez être visible à l’échelle nationale, votre site devra être disponible dans chacune d’entre elles.

Par ailleurs, il faut s’assurer que le site soit techniquement adapté pour les différentes langues. Enfin, il faut prendre en compte les moteurs de recherche locaux dans le cas où on souhaite développer son activité en dehors de l’Europe.

Alternatives au moteur de recherche

Les moteurs de recherche locaux

Par exemple, Bing est un moteur de recherche assez populaire aux États-Unis. Au même titre que Yandex pour la Russie ou WeChat en Chine.

Enfin, il faut aussi s’assurer que la notoriété sera développée à l’aide de liens obtenus dans chaque pays cible.

Il ne suffit pas de recevoir des backlinks dans un seul pays. Pour être sûre d’acquérir une certaine légitimité à l’international, la stratégie Off-page devra être minutieusement réfléchie.

Des investissements en temps assez importants qui peuvent bien entendu à la charge d’une équipe en interne. Une autre solution est de faire appel à une agence de référencement ou un indépendant spécialisé dans le SEO

À un certain niveau, les ressources disponibles ne permettent pas de couvrir les besoins nécessaires pour une stratégie efficace.

Les agences SEO en Suisse

Faire appelle à une agence seo Suisse peu parfois être une bonne solution. Il faut avant tout identifier et définir les besoins du projet.

Il existe bon nombre d’agences SEO, plus ou moins spécialisées qui couvrent un large spectre du marketing digital.

On trouve des agences SEO locales ou on peut également faire appel à des agences internationales. 

Pour la suisse, il existe au moins une bonne agence de référencement (ou agence SEO) par région. Des agences SEO ont même développé leur activité à l’échelle nationale.

En fonction des besoins et des objectifs, il est très important de faire le bon choix dès le départ pour éviter d’avoir ensuite à intégrer un nouveau partenaire en cours de stratégie de référencement.

Si l’objectif est de gagner en notoriété et une visibilité organique à l’échelle nationale, alors il faut privilégier une agence qui propose les langues officielles de manière natives.

Traduction en SEO

Une simple traduction ne donne aucunes garanties d’un SEO efficace.

De la même façon, faire appelle à une agence d’un pays limitrophe pourrait à première vue être une bonne solution (économique). À moyen et long terme, les choses peuvent se compliquer. Notamment lorsqu’il s’agit d’identifier les intensions de recherches d’une région dont la langue n’est pas supportée par l’agence initiale.

L’option SEO freelance

Embaucher un freelance peu également être une très bonne alternative. En fonction du projet, un freelance aura plus de flexibilités. Que ce soit au niveau du prix, de la disponibilité, mais aussi de l’accompagnement. 

Un temps soit peu qu’il parle plusieurs langues officielles de la suisse

Pour résumer

Le SEO en Suisse est assez particulier. En plus des optimisations classiques qui consistent à avoir un site avec une structure optimal pour les robots des moteurs de recherches. La stratégie doit être établie en plusieurs langues. 

Ce cas particulier peut s’apparenter à des stratégies similaires utilisées dans la mise en place du SEO à l’internationale.

Une situation complexe qui est en fin de compte une opportunité si la stratégie est menée de manière cohérente.

Si vous souhaitez améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche et que vous avez besoin d’accompagnement dans votre stratégie, n’hésitez pas à nous contacter

Je me ferai un plaisir de discuter avec vous de votre projet et de vous conseiller sur les différentes étapes ainsi que les partenaires potentiels qui correspondent le mieux à vos besoins.

Enfin, si vous souhaitez être tenus informer des dernières actualités atour du SEO, mais également du marketing digital, n’hésites pas à vous abonner à notre newsletter !